Quelques chiffres
  • 1589 enigmes
  • 520 énigmes faciles
  • 130 anagrammes
  • 219 Problèmes de maths
  • ... et encore d'autres !



Protagoras et son disciple

Enigmes
Niveau :

Protagoras ( 485-411 avant J.C. ) enseigna à Athènes la rhétorique, l'art du bien-dire et de la persuasion. Il fut l'un des plus habiles dans le maniement du sophisme, faux raisonnement destiné à tromper l'interlocuteur.

L'un de ces disciples, intelligent mais impécunieux, souhaitait devenir homme d eloi. Comme il n'avait pas de moyens de rétribuer le Maître pour les cours donnés, il lui avait proposé l'arrangement suivant :

L'enseignement de Protagoras, s'il était de qualité, devait faire du disciple un homme de loi compétent. Si le disciple gagnait la première affaire qui se présentait à lui, Protagoras serait normalement rétribué. Sinon, il ne le serait pas, l'élève étant désormais dégagé de toute dette à l'égard du Maître.

L'enseignement fut donné. Le disciple quitta le maître; mais le temps passa, et aucune affaire ne se présenta à lui. Protagoras demanda bientôt le paiement de son enseignement, et le disciple ayant refusé, l'affaire fut portée devant la juridiction compétente.

Le disciple développa la thèse suivante :

" Si je gagne mon procès, en application de la sentence, je n'aurais pas à payer. Si je perds, en application de mon arrangement avec Protagoras, je ne lui devrai rien. Dans les deux cas, je n'aurai rien à payer. "

Quant à Protagoras, il développa la thèse opposée :

" Si mon disciple perd son procès, en application de la sentence, il devra me payer. S'il le gagne, il devra me payer. Dans les deux cas, il devra me payer. "

A qui le juge va-t-il donner raison ?
Répondre
Donner votre langue au chat ?

Réponse : Protagoras

Explications : Juridiquement parlant, le disciple n'ayant pas encore gagné son premier procès, Protagoras n'a pas à lui demander de rétribution. La cour doit donc repousser la demande de Protagoras. Le disciple gagne son procès.

Mais commme à ce moment-là, d'après les conventions initiales, le disciple, ayant désormais gagné son premier procès, doit payer Protagoras.

On voit l'habileté de Protagoras dans cette affaire. Dans l'énoncé du problème, il semble y avoir paradoxe parceque les raisonnements sont effectués une fois le jugement supposé rendu. Si l'on prend la peine de décomposer l'affaire en deux étapes ( avant que le jugement soit rendu; après que jugement a été rendu ), il n'y a pas de paradoxe.